Loading…
avatar for Stéphanie Moreau

Stéphanie Moreau

UQAM
Student Speaker | Étudiante
Les individus d’un grand nombre d’espèces montrent des différences de comportement constantes dans le temps et les situations. Pourquoi observe-t-on ces différences, alors que le processus de la sélection naturelle fait généralement tendre les traits phénotypiques vers une valeur optimale ? Les différences individuelles peuvent être expliquées par l’interaction entre des facteurs génétiques, l’environnement de développement et l’environnement immédiat. Or, l’importance relative de ces trois niveaux de variation est peu connue. Mon objectif est donc de quantifier la contribution des effets génétiques, développementaux et de l’environnement immédiat à la variation dans la structure de la toile des araignées veuves noires de l’ouest (Latrodectus hesperus) au cours de leur vie. Ces araignées sont d’excellents modèles d’étude puisque leur comportement est facilement quantifiable par le biais de la toile tridimensionnelle qu’elles tissent. Les veuves montrent des différences individuelles constantes quant à la structure de leur toile et semblent la faire varier en fonction des avantages de différents éléments sur leur fitness. Je quantifierai donc comment les araignées ajustent, durant leur développement et une fois adultes, la structure de leur toile (nombre de fils collants et structuraux, investissement en soie), leur tendance à attaquer, leur tendance à sortir du refuge et leur exploration au type, à l’espèce des proies, et à leur position sur la toile.