Loading…
JB

Jérôme Burkiewicz

Student Speaker | Étudiant.e
La modélisation en trois dimensions (3D) de spécimens biologiques nécessite généralement l’utilisation de scanners. Bien que ces techniques soient performantes et précises, elles ne sont pas exemptes de défauts : leur coût élevé et leur taille imposante pose notamment des problèmes d’accessibilité. La photogrammétrie permet de reconstruire des objets en 3D à partir de simples photos d’un sujet prises sous différents angles. Cette approche, peu coûteuse et efficace, connait un essor grandissant dans de nombreux domaines. Son utilisation pour reconstruire des végétaux en 3D est cependant très limitée à ce jour. Nous avons mis au point une méthode de reconstruction de modèles de fleurs en 3D à l’aide de la photogrammétrie. La technique d’acquisition des images est automatisée et peut être directement utilisée sur le terrain, permettant ainsi de modéliser du matériel frais. La reconstruction est réalisée à l’aide d’un logiciel de photogrammétrie. Les modèles 3D issus de cette technique sont une représentation fidèle des différentes fleurs, aussi bien en termes de forme et de taille que de couleur. Ainsi, ils peuvent être utilisés pour étudier l’évolution de la couleur ou de la forme, dans des études de pollinisation expérimentale via l’impression 3D, ou encore dans des herbiers virtuels dans un but éducatif et de conservation