Loading…
AL

Audréanne Loiselle

Student Speaker | Étudiant.e
Loin d’être de simples écotones entre les milieux terrestres et aquatiques, les milieux humides lacustres sont des écosystèmes diversifiés, soutenant une vaste gamme de fonctions et services écologiques. Leur typologie est fortement influencée par les caractéristiques hydrogéomorphologiques du paysage, les rendant particulièrement vulnérables aux changements climatiques et d’utilisation du territoire. Dans le sud du Québec, une hausse de la température et des précipitations annuelles sont attendues. Couplée à l’intensification des activités agricoles et de coupe forestière, ces changements pourraient avoir d’importants impacts sur l’hydrologie des lacs. Une variation du niveau d’eau pourrait affecter non seulement la typologie des milieux humides lacustres, mais aussi leur superficie totale, entraînant d’importantes modification des fonctions et services écologiques rendus par ces écosystèmes. Bien que de tels impacts aient été étudiés sur les Grands Lacs et sur des lacs fluviaux (lac Saint-Pierre, lac Saint-Louis), aucune étude ne s’est intéressée aux systèmes de plus petite taille. L’objectif principal du projet présenté est donc d’identifier les principaux prédicteurs hydrogéomorphologiques de la typologie des milieux humides lacustres afin d’estimer les impacts potentiels de variations du niveau d’eau causées par les changements climatiques et d’utilisation du territoire. Pour se faire, des données sur la végétation et 12 prédicteurs hydrogéomorphologiques ont été compilées afin de caractériser trois types de milieux humides lacustres. Un modèle random forest a ensuite été développé afin de simuler les impacts de différents scénarios de changement du niveau d’eau sur la typologie et la superficie des milieux humides lacustres. Les résultats de ces analyses seront présentés.